Archive for May, 2011

En juin 2006, le mensuel Israël Magazine faisait sa une avec Philippe de Villiers, alors candidat à la présidentielle de 2007. Dans un long entretien donné au «magazine du Proche-Orient et du monde juif», le vicomte clamait son admiration pour Israël, dénonçait le “négationnisme” qui est une «abomination et qui doit être puni» et se félicitait de voir que «beaucoup de gens de la communauté juive de France se retrouvent dans (s)on combat contre ce fléau de l’islamisation» (voir RIV. du 26mai 2006). Cinq ans plus tard, le même mensuel fait sa une avec… Marine Le Pen, candidate à la présidentielle de 2012 et qui tient des propos très voisins de ceux prononcés par Villiers en 2006. Déjà, dans Elle du 4mars 2011, la présidente du Front national avait dit son admiration pour l’entité sioniste (quand on sait comment ce pays persécute les Palestiniens et met régulièrement le Proche-Orient à feu et à sang, cette déclaration énamourée est particulièrement abjecte!), disant son désir de se rendre en vacances dans l’État hébreu et avouant avoir une amie officier dans l’armée israélienne. Dans Israël Magazine, après avoir dit que «nos compatriotes juifs n’ont donc rien à craindre du FN bien au contraire» (on appréciera le «bien au contraire»!), Marine Le Pen qui prend courageusement le parti des plus forts, des plus influents et des plus riches, condamne bien sûr l’attentat d’Itamar par des Palestiniens mais “oublie” parallèlement de dénoncer le traitement inhumain infligé à ce peuple par l’entité sioniste. On préfèrera de beaucoup les déclarations de Jean-Marie LePen qui disait à juste titre de Gaza que c’était «un camp de concentration à ciel ouvert». Il n’y a aucune chance que son successeur se laisse aller à de telles déclarations!

  (more…)

Advertisements

De PVV vindt dat Nederland Israël hulp moet bieden voor het voltooien van de spoorlijn tussen Tel Aviv en Jeruzalem. PVV-Kamerlid Raymond de Roon stelt dat in Kamervragen aan het kabinet.

Deze week werd bekend dat het Duitse staatsspoorwegbedrijf Deutsche Bahn zijn medewerking aan de aanleg van de spoorlijn intrekt. Dat is gebeurd na druk van Palestijnse politici en activisten, die tegen de spoorlijn zijn omdat die over 6 kilometer door Palestijns gebied op de Westelijke Jordaanoever loopt.

De Roon stelt dat Deutsche Bahn zich heeft teruggetrokken onder ‘extreem linkse druk’. Volgens hem zou het ‘een mooi gebaar van vriendschap zijn als Nederland Israël kan helpen om deze fantastische spoorlijn te voltooien’. Israël wil de hogesnelheidslijn in 2017 klaar hebben.

Bron : ad.nl